Attention à la maladie du cerf zombie : potentielle variante de vache folle pour l’Homme

Eric Lechasseur
Par LeChasseur Modifié le 28/02/24 à 15:24
Attention à La Maladie Du Cerf Zombie Une Menace Pour Les Cervidés Et Potentiellement Pour L'homme

La maladie dégénérative chronic wasting disease (CWD), également appelée maladie du cerf zombie, inquiète de plus en plus les spécialistes en raison de sa propagation rapide parmi les populations de cervidés aux États-Unis et au Canada. Bien qu'aucune transmission à l'homme n'ait encore été signalée, certains scientifiques estiment que cette possibilité ne peut être exclue.

Une maladie incurable qui se propage rapidement chez les cervidés

La maladie du cerf zombie est provoquée par des prions et touche principalement les cervidés, tels que le cerf, le wapiti, le renne et l'élan. Les prions s'accumulent dans le cerveau, la moelle épinière et d'autres tissus nerveux des animaux infectés, provoquant une série de symptômes tels que léthargie, perte d'équilibre, bave et regard vide. La maladie est fatale dans 100 % des cas et aucun traitement n'est actuellement connu.

  • Aucun remède connu à ce jour
  • Fatale dans 100% des cas
  • Infections rapportées aux États-Unis et au Canada

Les protéines responsables de la maladie montrent une persistence exceptionnelle et une résistance remarquable, pouvant résister à des températures allant jusqu'à 600°C. Récemment, pas moins de 800 échantillons positifs ont été identifiés dans l'État du Wyoming aux États-Unis, soulignant la nécessité d'une surveillance accrue.

Potentielle transmission à l'homme

Malgré l'absence de cas signalés de transmission de la CWD des cervidés à l'homme, certaines études indiquent que les prions responsables pourraient potentiellement représenter un risque pour la santé humaine. La maladie est en effet similaire à la maladie de la vache folle et rappelle également la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez l'homme.

A voir aussi  Antenne de toit Garmin : ne perdez plus jamais vos chiens de vue

"L'épidémie de la vache folle en Grande-Bretagne a montré comment les choses peuvent dégénérer du jour au lendemain lorsqu'un événement de contagion se produit", rappelle un spécialiste de la maladie. Ainsi, lors de la saison de chasse aux États-Unis, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies appellent les chasseurs à faire tester leur gibier avant de le consommer, afin d'éviter tout risque de propagation.

Les loups comme solution potentielle ?

Darlene Kobobel, fondatrice du Colorado Wolf and Wildlife Center, explique que les loups pourraient contribuer à endiguer la propagation de la maladie en éliminant les animaux infectés. En effet, les loups sont naturellement attirés par les animaux faibles et malades, et pourraient ainsi aider à lutter contre la maladie en éliminant les individus infectés de la population cervidé.

Conséquences écologiques

En plus du risque potentiel pour la santé humaine, la maladie du cerf zombie peut également avoir des conséquences importantes sur l'écosystème, perturbant l'équilibre naturel et affectant la santé des populations de cervidés. Les scientifiques appellent donc à une surveillance accrue de cette menace qui continue de se propager outre-Atlantique.

Eric Lechasseur

Bonjour, je m'appelle Eric et je suis passionné par tout ce qui touche à la nature et à la vie sauvage. Depuis mon plus jeune âge, j'ai été élevé dans une famille où la chasse était une tradition et un mode de vie...