Chasse aux sangliers suspendue : Les chasseurs du Sud-Ouest montent au créneau

Eric Lechasseur
Par LeChasseur Modifié le 24/05/24 à 08:36
Chasse Aux Sangliers Suspendue Les Chasseurs Du Sud Ouest Montent Au Creneau

Les chasseurs des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ne décolèrent pas. Suite à la décision du Conseil d’État d’interdire la chasse traditionnelle à l’alouette, les fédérations de chasse locales ont décidé de frapper fort en suspendant les battues de sangliers. Une décision qui suscite l’indignation des agriculteurs, pris en otage par ce bras de fer entre chasseurs et autorités.

Un conflit aux répercussions désastreuses

Le Conseil d’État a récemment acté l’interdiction de la chasse à l’alouette, provoquant un tollé chez les chasseurs du Sud-Ouest. Ces derniers, déterminés à ne pas se laisser faire, ont annoncé la suspension des battues aux sangliers dès le 1er juin. Une réaction drastique qui vise à mettre la pression sur les institutions, mais qui pénalise sévèrement les agriculteurs. Christophe Mesplède, agriculteur dans les Landes, témoigne : « Les dégâts causés par les sangliers sur nos cultures sont déjà énormes. Si les chasseurs arrêtent les battues, on va droit dans le mur. »

Les agriculteurs, victimes collatérales d’un combat politique

Les agriculteurs se retrouvent en première ligne face à cette suspension. « On se sent pris en otage dans une bataille qui ne nous concerne pas directement », déplore Mesplède. Le recours aux lieutenants de louveterie pour des battues administratives est une solution, mais leur réactivité est limitée. Les agriculteurs craignent une explosion des dégâts en l’absence des chasseurs pour réguler les populations de sangliers.

Les chasseurs en quête de soutien

Les chasseurs, eux, appellent à la solidarité. « L’annulation des chasses traditionnelles fait perdre des chasseurs, et par conséquent, affaiblit la régulation des sangliers », explique Régis Hargues, directeur de la Fédération des chasseurs des Landes. Cette suspension est aussi un appel à l’aide envers les agriculteurs et les sympathisants de la vie rurale. Les fédérations de chasse prévoient d’autres actions fortes pendant l’été pour maintenir la pression.

A voir aussi  Harnais Martin Sellier pour votre chien : il vous dira merci pour ce petit détail

Un avenir incertain pour la régulation des sangliers

Le bras de fer entre chasseurs et autorités pourrait s’intensifier, avec des conséquences graves pour l’agriculture locale. La fédération nationale de chasse envisage même de porter l’affaire devant la Cour européenne des droits de l’Homme. En attendant, les dégâts causés par les sangliers risquent de s’aggraver, exacerbant la tension entre les différents acteurs ruraux.

Les enjeux sont clairs : sans une intervention rapide, le Sud-Ouest pourrait voir ses cultures ravagées par des sangliers incontrôlés, tandis que les chasseurs et les agriculteurs continueront de s’affronter, chacun défendant ses intérêts dans une situation de plus en plus intenable.

Eric Lechasseur

Bonjour, je m'appelle Eric et je suis passionné par tout ce qui touche à la nature et à la vie sauvage. Depuis mon plus jeune âge, j'ai été élevé dans une famille où la chasse était une tradition et un mode de vie...