Choc en Ardèche : 7 chiens de chasse abattus par une communauté héritière du mouvement hippie des années 70

Eric Lechasseur
Par LeChasseur Modifié le 09/01/24 à 20:14
7 Chiens De Chasse Abattus
7 Chiens De Chasse Abattus © PecheetChasse.com

Un drame pour les chasseurs concernés

Le samedi 16 décembre à midi, dans la commune de Chanéac en Ardèche, un événement effroyable a secoué le monde de la chasse. Sept chiens appartenant à deux chasseurs ont été retrouvés morts après avoir pénétré sur le terrain d'une communauté marginale, Longo Maï, héritière du mouvement hippie des années 70.

Contexte tendu et menaces proférées

Des conflits avaient déjà éclaté entre au moins un membre de cette communauté et les chasseurs concernés, avec des menaces de mort proférées par ce dernier envers les chiens : "La prochaine fois que je vois vos chiens, je les tue !" Le samedi fatidique, les chiens, qui poursuivaient un sanglier sauvage, se sont aventurés sur le territoire de Longo Maï où ils auraient mordu des cochons domestiques élevés par la communauté.

Une scène d'horreur pour les propriétaires des chiens

Les deux chasseurs nommés Boris et Benoît ont découvert sept cadavres de chiens gisant sur le sol, visiblement tués par balle. Des membres de la communauté étaient occupés à retirer leurs colliers GPS. Malgré leur colère, les deux chasseurs n'ont montré aucune violence et ont récupéré les restes de leurs animaux.

Découverte macabre : chiens abattus lors d'une partie de chasse

Suite à la poursuite d'un sanglier sauvage, 7 chiens de chasse ont été abattus, vraisemblablement par des membres de la communauté Longo Maï dans la ville de Chanéac en Ardèche. Avec plus de 15 coups de feu entendus par des témoins, les cadavres jonchaient le sol lorsque leurs propriétaires sont arrivés pour les récupérer. Les détails entourant cet acte cruel sont encore incertains, mais il est clair que cette tragédie a profondément choqué et attristé les deux chasseurs impliqués et leur quotidien.

  • Les chiens avaient été menacés auparavant par un membre de la communauté
  • Des revendications selon lesquelles les chiens auraient attaqué des cochons domestiques sur la propriété de Longo Mai
  • Les défenseurs des animaux appellent à des actions pour prévenir de tels actes de violence
A voir aussi  Cartouches au bismuth : avis sur une alternative performante et écologique

Qu'est-ce que la communauté Longo Maï ?

Fondée en 1973 près de Forcalquier par un groupe de jeunes pacifistes suisses, allemands et autrichiens, Longo Maï a donné naissance à un réseau de communautés vivantes en France et dans le reste de l'Europe. Initialement composée d'activistes issus des manifestations étudiantes de 1968 et de néo-ruraux bobos (bourgeois bohémiens), la communauté fonctionne toujours aujourd'hui sur des principes d'autonomie, de vie communale, de production artisanale et agricole, et de gestion écologique des ressources énergétiques et hydriques.

Des disparités dans les réactions

Si certains internautes se disent choqués et attristés par le sort de ces animaux, d'autres estiment que les chasseurs sont également responsables de cette situation dramatique, les chiens n'étant pas supposés être utilisés pour tuer au nom des humains. Quoi qu'il en soit, il est clair que cet acte barbare soulève de nombreuses questions et appelle à un dialogue approfondi entre les différentes parties concernées.

.

Eric Lechasseur

Bonjour, je m'appelle Eric et je suis passionné par tout ce qui touche à la nature et à la vie sauvage. Depuis mon plus jeune âge, j'ai été élevé dans une famille où la chasse était une tradition et un mode de vie...