Décision historique : la chasse aux sanglier ouvre à partir du 1er juin

Eric Lechasseur
Par LeChasseur Publié le 31/05/24 à 15:51
Décision Historique La Chasse Aux Sanglier Ouvre à Partir Du 1er Juin

Le préfet du Tarn-et-Garonne a pris une décision controversée en ouvrant la chasse au sanglier dès ce samedi 1er juin 2024, soit bien avant la période habituelle. Cette décision, qui s'étendra jusqu'au 31 mars 2025, intervient dans un contexte qualifié de "dramatique" par Thierry Cabanes, président de la fédération des chasseurs.

Des dégâts agricoles sans précédent

"On se fait démonter". C'est par ces mots que Thierry Cabanes décrit la situation actuelle. En trois semaines seulement, les sangliers ont causé 100 000 euros de dégâts sur les cultures, une situation inédite qui a poussé les autorités à agir. Les ravages dans les parcelles agricoles, amplifiés par une météo capricieuse, ont mis les agriculteurs locaux en grande difficulté. Les intempéries ont retardé les semis, exacerbant les dommages causés par les sangliers.

Une fédération des chasseurs en alerte

Face à cette situation, la fédération de chasse du Tarn-et-Garonne, qui regroupe de nombreux agriculteurs, a décidé de sonner la mobilisation générale. "Nous devons contrôler la population de sangliers pour réduire les dégâts sur les cultures", insiste Thierry Cabanes. Cette ouverture anticipée vise à réguler une population de suidés estimée entre 10 000 et 15 000 individus, bien supérieure aux années précédentes.

Des mesures draconiennes en perspective

Pour les titulaires du permis de chasse, cette situation pourrait avoir des conséquences financières. La fédération a annoncé une hausse de la taxe de contribution territoriale pour compenser les coûts des dégâts. Et si la situation ne s'améliore pas, des mesures plus drastiques, comme l'achat de lunettes thermiques pour des actions nocturnes, pourraient être envisagées, à l'instar de pratiques observées chez certains voisins européens.

A voir aussi  Trop de sangliers en France : un problème pour les chasseurs, l'écologie et l'économie

Haro sur le sanglier : une réponse efficace ?

Dès ce samedi, les chasseurs sont appelés à se mobiliser massivement. Mais est-ce la solution à un problème de cette ampleur ? La réponse n'est pas évidente. Déplacer les sangliers ne suffira pas à enrayer les problèmes, et la régulation par la chasse pourrait s'avérer insuffisante.

La décision d'ouvrir la chasse de façon anticipée est loin de faire l'unanimité. Si certains y voient une nécessité pour protéger les cultures et l'économie locale, d'autres pointent du doigt les conséquences écologiques et éthiques d'une telle mesure.

Cette situation souligne une fois de plus les tensions entre agriculture et faune sauvage, une problématique complexe où trouver un équilibre est un défi constant. La question reste ouverte : cette chasse anticipée permettra-t-elle de résoudre le problème ou ne fera-t-elle que déplacer les enjeux ?

Les prochains mois seront déterminants pour évaluer l'efficacité de cette décision et son impact sur l'environnement et l'agriculture du Tarn-et-Garonne.

Eric Lechasseur

Bonjour, je m'appelle Eric et je suis passionné par tout ce qui touche à la nature et à la vie sauvage. Depuis mon plus jeune âge, j'ai été élevé dans une famille où la chasse était une tradition et un mode de vie...