Démantèlement d’une armurerie clandestine avec des armes de chasse

Eric Lechasseur
Par LeChasseur Modifié le 14/01/24 à 17:22
Armurerie Clandestine Arme De Chasse
Armurerie illégale Photo Gendarmerie

Forte mobilisation des forces de l'ordre

Le mercredi 20 décembre, une opération d'envergure des gendarmes a été menée à Maizilly en vue de démanteler un atelier d'armurerie clandestin. Les forces de l’ordre de la compagnie de Roanne et notamment celles de la brigade de Charlieu ont reçu le renfort d’une équipe spécialisée de la division judiciaire de la gendarmerie nationale de Pontoise ainsi que de l’Unité de lutte contre le travail illégal et la fraude.

Ce déploiement massif avait pour objectif de prendre les responsable de cette petite entreprise illégale par surprise et de mettre fin à leurs activités. Leur logistique était suffisamment élaborée pour ne pas alerter les autorités sans l’aide précieuse d’une enquête préalable menée depuis plusieurs semaines et ayant conduit les enquêteurs jusqu’à ce petit village de la région Charlieu.

Saisie d’un important arsenal d’armes et de munitions

Lors de cette perquisition, les gendarmes ont découvert un stock impressionnant d’armes à feu et de munitions. Pour être plus précis, ils ont saisi un total de 37 armes et une grande quantité de munitions appartenant au responsable de cette activité illégale, un homme âgé de 32 ans. Ce dernier a été placé en garde à vue à l’issue de cette opération, avant d'être libéré après interrogatoire.

Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, l'armurerie en fonctionnement depuis plus d'un an, opérant dans un marché en plein essor : selon des estimations officielles, le commerce d'armes à feu illégales a grimpé de 60% au cours des cinq dernières années.

Huit infractions constatées

Au total, huit infractions ont été relevées lors du démantèlement de cet atelier clandestin. Elles concernent principalement la législation sur les armes à feu et le travail dissimulé. Parmi les personnes impliquées dans cette affaire, cinq individus travaillaient sur place. Leur rôle et leur degré d’implication restent encore à établir précisément.

  • 37 armes saisies : un arsenal composé principalement de pistolets automatiques, de fusils à pompe et de carabines de chasse
  • Plusieurs milliers de munitions destinées aussi bien aux armes de poing qu'aux armes d'épaule
  • Quatre machines pour fabriquer de nouvelles munitions, permettant ainsi une production autonome
  • Deux équipements de détente électronique servant à faciliter le tir en rafale avec certaines armes
  • D'autres accessoires illicites comme des silencieux et des chargeurs de grande capacité
A voir aussi  Cartouches au bismuth : avis sur une alternative performante et écologique

Implication et profil du propriétaire arrêté

Le gérant présumé de cette armurerie clandestine est un homme âgé de 32 ans. Il aura fallu plusieurs heures d'interrogatoire pour comprendre les motivations qui l’ont conduit à se lancer dans ce commerce illégal. Au terme de son audition, cet homme sans antécédents judiciaires a été remis en liberté, mais pourrait être poursuivi ultérieurement au regard des éléments accablants réunis par les enquêteurs.

Les proches de l'individu ont quant à eux fait part de leur stupéfaction et soulignent que rien ne laissait présager une telle activité illégale, tant il menait une vie tranquille et sans histoire jusqu'à présent.

Impact sur la lutte contre les trafics d'armes

Cette affaire vient rappeler toute l’importance de la traque des trafiquants d’armes à feu par les forces de l’ordre et met en lumière une réalité inquiétante : celle du développement du marché noir des armes en France. La lutte contre ces filières criminelles demeure une priorité pour les autorités. Cela fait encore plus échos avec l'obligation liée à la SIA.

La prise de conscience de l’ampleur du phénomène doit notamment amener les pouvoirs publics français à redoubler d’efforts pour contrer celui-ci. Il est essentiel de continuer à développer les moyens de lutter efficacement contre ces réseaux et leurs ramifications en renforçant notamment les effectifs dédiés à ces missions.

Eric Lechasseur

Bonjour, je m'appelle Eric et je suis passionné par tout ce qui touche à la nature et à la vie sauvage. Depuis mon plus jeune âge, j'ai été élevé dans une famille où la chasse était une tradition et un mode de vie...