Twitch à St Tropez : ah non twitch pour mieux pêcher

Tibo Lepecheur
Par Lepecheur Publié le 01/05/24 à 20:45
Twitch Et Twiching Tout Savoir De Cette Technique

L'intérêt pour le twitching a grandement augmenté dans la communauté des pêcheurs, proposant une méthode riche en action et en résultats. Le twitching implique un style d'animation du leurre particulièrement attractif pour les poissons prédateurs, utilisant des mouvements saccadés qui imitent une proie blessée. Dans cet article, nous allons explorer comment cette technique peut transformer votre expérience de pêche, détaillant chaque aspect pour vous permettre de l'exceller.

Qu'est-ce que le twitching ?

Le twitching est une technique de pêche qui consiste à donner des petits coups rapides et rythmiques avec la canne dans le but de provoquer une nage irrégulière et erratique du leurre. Cette méthode simule une proie en difficulté, ce qui éveille l'intérêt instinctif des poissons. Principalement utilisé avec des leurres durs, tels que les jerkbaits ou les crankbaits, cette pratique demande une certaine habileté en termes de tempo et de mouvement.

Les équipements nécessaires pour le twitching

Pour pratiquer efficacement le twitching, il est essentiel d'avoir le bon équipement. Une canne à pêche rapide et sensible est préférable car elle offre une meilleure réactivité et contrôle des lancers. La longueur idéale se situe entre 6 et 7 pieds, permettant des gestes précis tout en manipulant le leurre. Un moulinet à bobine fixe bien équilibré renforce aussi la précision durant la récupération. Quant aux leurres, choisissez-les en fonction des espèces ciblées mais gardez à l'esprit qu'ils doivent supporter des animations frénétiques.

Techniques de lancer et de récupération

Dans le twitching, le lancer et surtout la récupération sont décisifs. L'objectif est de lancer votre leurre là où vous suspectez la présence de poisson, souvent parallèlement aux structures sous-marines pour une exploration maximale. Après le lancer, laissez votre leurre atteindre la profondeur désirée puis commencez une série de twitchs rapides entrecoupés de pauses. Ces interruptions dans la récupération permettent au leurre de suspendre brièvement, mimant une proie épuisée et donnant au prédateur le temps de l'attaquer.

A voir aussi  L'arme secrète et indispensable du brochet, sa ligne latérale

L'importance du rythme dans le twitching

La cadence des twitchs doit être adaptée à la situation. Par exemple, par eau froide, des tirées plus lentes et moins agressives peuvent être plus efficaces, tandis que dans des conditions plus chaudes, des tirées vigoureuses et rapides sont préconisées. Ajuster le rythme non seulement stimule l'agressivité des poissons mais améliore également vos chances de captures lorsque les poissons sont méfiants ou peu actifs.

Choisir le bon leurre pour le twitching

Le choix des leurres est crucial dans la réussite du twitching. Différents types de leurres comme les jerkbaits, minnows ou lipless crankbaits, ont chacun leur particularité qui les rend plus ou moins adaptés aux différentes conditions de pêche. Les couleurs vives sont souvent privilégiées dans des eaux troubles alors que les teintes naturelles le sont dans des eaux claires. Enfin, l’équilibrage et la flottabilité du leurre affectent directement la qualité de la nage lors des animations.

Pratiquer le twitching en lac versus en rivière

Si la technique de base reste la même, pêcher en lac ou en rivière avec le twitching propose des défis distincts. En rivière, le courant joue un rôle majeur, demandant une adaptation constante de l'angle de lancer et de la tension de ligne pour maintenir une animation correcte. En lac, on se concentrera davantage sur les structures submergées comme les herbiers ou les arbres noyés, zones privilégiées pour les embuscades piscicoles.

  • Exemple :
    Lancer en parallèle le long des berges riches en structures.
  • Exemple Rivière : Ajuster périodiquement la position pour faire face au courant.

Mimétisme environnemental et technique de dissimulation

Un aspect souvent négligé mais vital est le mimétisme environnemental. Pour cela, observez les types de proies locales et essayez de correspondre la taille, la forme et la coloration de vos leurres en conséquence. De plus, lors de l'approche des zones de pêche, restez discret et utilisez les ombres ou les reflets pour vous camoufler. Ces détails peuvent faire la différence entre une journée pleine et une sans succès.

Tips avancés pour maîtriser le twitching

Avec de l'expérience, des ajustements fins peuvent être introduits pour perfectionner votre maîtrise du twitching. Par exemple, varier non seulement le rythme mais aussi l'amplitude des twitchs ou encore intégrer des rotations légères de la canne peut induire des réactions surprenantes de la part des prédateurs. Prenez également l'habitude de sentir intuitivement le comportement du poisson, ajustant instantanément votre technique selon son activité perçue.

Tibo Lepecheur

Bonjour, je suis Tibo, un fervent passionné de pêche et rédacteur halieutique pour cet art ancestral. Dès mon enfance, j'ai été fasciné par l'eau et ses mystères, trouvant dans la pêche un moyen unique de me connecter avec la nature.