Une jolie partie de pêche au Brésil

Tibo Lepecheur
Par Lepecheur Modifié le 21/12/23 à 08:42
pecher bresil

Comme le fût, l'Alaska à la fin des années 60, le Brésil deviendra-t-il prochainement le nouvel eldorado de la pêche sportive ?

voyage peche bresil
Voyage pêche au Brésil

À en juger par l'engouement que suscitent la découverte et l'exploration de ces terres lointaines souvent difficiles d'accès, mais tellement riches de possibilités sur le plan de la pêche, on peut imaginer un développement rapide des expéditions de pêche vers ce qui reste très certainement un des derniers paradis pour pêcheurs encore à découvrir.

Grand comme quinze fois la France, le Brésil possède avec le bassin amazonien le réseau hydrographique le plus vaste, le plus riche et le plus varié du monde. Avec près de 6 000 kilomètres de long, l'Amazone est un fleuve puissant vers lequel convergent des centaines d'affluents et des milliers de rivières pour former au milieu d'une forêt équatoriale dense et souvent impénétrable, un inextricable lacis de chenaux, lacs, lagunes ou bras de rivières.

Dans cet immense domaine aquatique et forestier de plusieurs millions de km² vivent des centaines d'espèces de poissons tropicaux parmi lesquels le Peacock bass, puissant et combatif, jouit aujourd'hui d'une notoriété quasi internationale.

Poissons et saisons

Le plus populaire des poissons d'Amazonie, le PEACOCK BASSou tucunaré (nom local)

peacock bass bresil
Un gros peacock bass du Brésil

est avant tout un très beau poisson, très coloré avec une robe jaune doré ponctuée d'ocelles sur les flancs et la caudale rappelant la queue d'un paon d'où également son nom de poisson-paon en français ou pavon en espagnol. Puissant, agressif, spectaculaire par ses sauts et cabrioles hors de l'eau, le peacock bass est certainement le poisson de sport en eau douce des années à venir.

A voir aussi  Vivez l'aventure d'un séjour pêche en Suède

Il existe plusieurs variétés de peacock bass, le "Cichla Temensis" dont il est question ici et qui peut atteindre 12/13 kg (poids moyen 4-5 kg), mais aussi le "Cichla Ocellanis" et le "Cichla Nigrolineatus" plus petits tous les deux.

On le pêche soit au lancer (canne à brochet ou saumon léger, fil de 35 à 40/100), soit à la mouche (canne de 9 ou 9 1/2 pied pieds, puissance 8 ou 9).

S'il est probable que le peacock bass retienne toute votre attention, il faut néanmoins savoir qu'une vingtaine d'autres espèces aussi puissantes ou féroces s'intéresseront également à votre leurre : l'arowana à l'aspect du tarpon, le matrincha, le puissant pacu, les nombreux piranhas, le pirapitanga, le pirapucu qui peut atteindre 150 kg, le piraiba énorme poisson-chat ou encore le surubim.

SAISONS : Bien que les variations interviennent d'un fleuve à un autre, on peut diviser le bassin amazonien en deux parties : la partie nord de l'Équateur et la partie sud. Pour schématiser, nous dirons que la partie sud est plus productive d'août à novembre et la partie nord de décembre à mars.
Sur un plan tant logistique qu'écologique, peu d'endroits au monde présentent autant de difficultés et d'obstacles à l'organisation d'un voyage de pêche que l'Amazonie. Déjà, sur un strict plan "climato-écologique", il est indispensable d'être parfaitement informé de toutes les nuances et variations saisonnières qui vont générer des modifications dans les niveaux d'eau, sa teneur en oxygène, sa clarté, sa température ou l'importance de son débit car tous ces changements vont à leur tour modifier les comportements du peacock bass.

A voir aussi  Partie de pêche en territoire écossais

Pour qu'un tel voyage soit un succès, il faut donc sur place une organisation parfaite, d'une grande expérience et d'une grande efficacité.

Tibo Lepecheur

Bonjour, je suis Tibo, un fervent passionné de pêche et rédacteur halieutique pour cet art ancestral. Dès mon enfance, j'ai été fasciné par l'eau et ses mystères, trouvant dans la pêche un moyen unique de me connecter avec la nature.