Tout savoir sur le piégeage des corvidés pour protéger son jardin

Eric Lechasseur
Par LeChasseur Publié le 21/03/24 à 16:14
Tout Savoir Sur Le Piégeage Des Corvidés Pour Protéger Son Jardin

Les corvidés sont une famille d'oiseaux constituée principalement de corbeaux, freux, corneilles, pies et geais. Ces oiseaux sont souvent perçus comme nuisibles en raison de leur tendance à endommager les cultures ou les plantations dans les jardins, ainsi que par leur comportement bruyant et territorial. Le piégeage est une méthode couramment utilisée pour réguler les populations de corvidés, notamment en zone rurale. Dans cet article, nous vous invitons à découvrir les principales techniques et recommandations pour réussir le piégeage des corvidés.

  • Piégeage

Comprendre le comportement des corvidés

Pour mieux appréhender le piégeage des corvidés, il est essentiel de comprendre leur comportement et leurs habitudes alimentaires. Les corvidés sont omnivores et consomment une grande variété d'aliments tels que les graines, fruits, insectes, petits mammifères ou encore les œufs et poussins d'autres espèces d'oiseaux.

Ils sont aussi connus pour leur intelligence, leur mémoire et leur capacité d'adaptation. Cela signifie qu'ils peuvent rapidement identifier et éviter les pièges qui leur sont destinés. Par conséquent, le piégeage des corvidés requiert souvent une approche plus élaborée que pour d'autres espèces d'oiseaux.

Choisir la technique de piégeage adaptée

Plusieurs techniques de piégeage existent pour capturer les corvidés. Il est conseillé de sélectionner la méthode qui convient le mieux à la situation et à l'espèce concernée.

Le piège à œufs

Ce type de piège fonctionne en attirant les corvidés avec des œufs, souvent factices, qu'ils viennent saisir avant d'être capturés par l'action du piège. Ce dispositif peut être intéressant pour réduire le nombre de corvidés dans un verger ou un potager, mais nécessite une surveillance régulière pour éviter que l'oiseau ne souffre inutilement.

A voir aussi  Le Collier beeper bécasse : votre accessoire indispensable pour cette chasse

Le piège à appâts multiples

Il s'agit d'un piège plus élaboré, permettant de capturer plusieurs corvidés simultanément. Ce dispositif comporte généralement plusieurs compartiments où sont disposés différents types d'appâts tels que des graines, fruits ou morceaux de viande. Une fois que l'oiseau entre dans le compartiment pour se nourrir, il déclenche un mécanisme qui referme la porte derrière lui, l'empêchant ainsi de s'échapper. Ce type de piège est notamment adapté pour capter les corneilles et les pies.

Le piège Bal-chatri

Inventé au XVIe siècle par les tribus nomades d'Asie centrale, ce piège est composé d'une structure en forme de cage recouverte de filet. Des appâts vivants (souris, lézards, etc.) sont placés à l'intérieur de la cage pour attirer les corvidés. Une fois que l'oiseau se pose sur le filet pour tenter d'attraper l'appât, il s'emmêle dans le filet et est retenu prisonnier. Ce piège peut être efficace pour capturer les geais, mais requiert une surveillance étroite afin d'éviter que l'oiseau se blesse.

Mettre en place son piège

Quelques règles sont à respecter lors de la mise en place d'un piège :

  • Il convient de choisir un emplacement stratégique : près des zones de nourrissage ou de repos des oiseaux, à l'abri des intempéries et dissimulé par la végétation;
  • Installer le piège dans les premières heures du jour, lorsque les corvidés sont les plus actifs;
  • Adapter l'appât selon l'espèce visée (par exemple, des céréales pour les freux et des petits rongeurs pour les pies);
  • S'assurer que le piège fonctionne correctement avant de le laisser sans surveillance,
  • Vérifier régulièrement le piège pour détecter tout signe de capture ou de dysfonctionnement;
  • Enfin, veillez à respecter la législation en vigueur concernant le piégeage des animaux nuisibles et sauvages.
A voir aussi  Zamberlan : peut-être la meilleure marque pour les chaussures et bottes de chasse ? Voici pourquoi on y croit

Les précautions et alternatives au piégeage

Bien que le piégeage puisse aider à réguler les populations de corvidés nuisibles, le respect du bien-être animal et la prise en compte des préoccupations écologiques sont primordiales. Le piégeage doit donc être pratiqué avec discernement et responsabilité.

Des solutions alternatives existent pour éloigner les corvidés sans avoir recours au piégeage :

  1. Mettre en place des filets de protection sur les arbres fruitiers ou les cultures;
  2. Utiliser des épouvantails ou autres dispositifs répulsifs visuels et sonores;
  3. Réaliser des aménagements dans votre jardin pour rendre les zones moins attractives aux corvidés (par exemple, en limitant l'accès à la nourriture).

Enfin, il est essentiel de tenir compte de l'équilibre entre la préservation des espèces et la lutte contre les nuisances qu'elles peuvent causer. Le piégeage des corvidés ne doit pas conduire à leur disparition, mais plutôt contribuer à mieux gérer leurs populations afin de protéger nos jardins et notre environnement.

  • Piégeage
Eric Lechasseur

Bonjour, je m'appelle Eric et je suis passionné par tout ce qui touche à la nature et à la vie sauvage. Depuis mon plus jeune âge, j'ai été élevé dans une famille où la chasse était une tradition et un mode de vie...