Quand l’État fait appel aux chasseurs pour venir à la rescousse de la population : battue administrative

Eric Lechasseur
Par LeChasseur Modifié le 18/01/24 à 18:59
Quand L Etat Fait Appel Aux Chasseurs Pour Venir à La Rescousse De La Population Battue Administrative

En France, de nombreuses espaces naturelles sont confrontées à l'augmentation et la prolifération d'animaux sauvages, provoquant des dégâts importants pour les cultures, la faune et la flore. La battue administrative est alors mise en place pour préserver ces menaces sur notre écosystème. Dans cet article, nous abordons le concept de la battue administrative, son cadre légal, les acteurs impliqués ainsi que les différentes méthodes employées.

Qu'est-ce qu'une battue administrative ?

La battue administrative est une opération de régulation des populations animales réalisée sous le contrôle des autorités publiques. Elle a pour objectif de limiter la prolifération d'espèces nuisibles ou potentiellement dangereuses pour l'équilibre de la biodiversité, l'agriculture ou la sécurité des populations.

Ces espèces peuvent être le sanglier, le renard, les corvidés ou encore les pigeons bisets.

Les raisons de ces opérations de régulation

Plusieurs motifs peuvent justifier la mise en place d'une battue administrative :

  • Prévention des risques sanitaires : certaines espèces sont vectrices de maladies transmissibles aux autres animaux ou même à l'Homme, comme la rage, la trichinellose, l'échinococcose ou encore la leptospirose.
  • Protection de l'agriculture : les dégâts causés par la faune sauvage aux cultures, prairies et vergers entraînent des pertes économiques considérables pour les agriculteurs.
  • Sécurité routière : la présence d'animaux nuisibles sur les routes peut provoquer des accidents graves, particulièrement en raison de la taille et du poids élevés des sangliers ou cervidés.
  • Préservation de la biodiversité : certaines espèces prolifèrent au détriment d'autres, notamment les oiseaux migrateurs et leurs œufs victimes des corvidés ou prédateurs naturels comme le renard.

Le cadre légal des battues administratives

En France, la législation encadrant les battues administratives est stricte. Avant de pouvoir être mise en place, une battue administrative doit répondre à plusieurs critères :

  1. Elle doit être autorisée par le Préfet du département concerné, qui en fixe les modalités ainsi que le nombre maximal d'animaux pouvant être prélevés lors de cette opération.
  2. L'opération doit être réalisée dans le respect des normes de sécurité applicables aux chasses traditionnelles. Cela signifie notamment que seuls les détenteurs d'un permis de chasser validé peuvent y participer.
  3. Toutes les prises effectuées lors de la battue doivent être inscrites dans un registre officiel, qui sera ensuite remis aux autorités compétentes afin d'évaluer l'efficacité de cette régulation.
A voir aussi  [Vidéo] Quand les sangliers deviennent complètement fous

La responsabilité des différents acteurs impliqués

Plusieurs professionnels participent à la mise en œuvre et au bon déroulement des battues administratives :

  • Les lieutenants de louveterie : agréés par le Préfet, ils sont chargés de superviser toute opération de régulation dans leur circonscription territoriale.
  • Les chasseurs : ils peuvent être sollicités par les lieutenants de louveterie pour conduire une battue administrative s'ils ont un permis de chasser valides. Ils sont alors autorisés à utiliser leurs armes à feu sous certaines conditions et dans le respect de la sécurité.
  • Les agriculteurs et propriétaires concernés : ils doivent permettre l'accès à leurs terres pour mener à bien les opérations de régulation et peuvent participer activement aux battues organisées.

Les méthodes employées lors des battues administratives

Tout comme pour les battues traditionnelles, plusieurs techniques peuvent être utilisées lors des battues administratives, afin d'être le plus efficace possible dans la régulation des espèces nuisibles :

Battues d'effarouchement

Cette méthode consiste à faire fuir les animaux indésirables d'une zone donnée, en provoquant un stress important chez eux. Le bruit, les cris ou encore l’utilisation d’objets bruyants servent à effrayer ces animaux qui s'éloigneront alors rapidement de la zone concernée. Les battues d'effarouchement sont particulièrement utilisées pour repousser les oiseaux nuisibles hors des zones agricoles.

Décantonnement

Le décantonnement est une technique consistant à capturer puis déplacer les animaux vers un autre milieu naturel plus approprié en fonction de leurs habitats et régimes alimentaires, comme par exemple la relocalisation des poissons dans des rivières mieux adaptées à leur survie ou celle des oiseaux protégés éloignés des zones de chasse traditionnelles.

A voir aussi  Piège photo et caméra de chasse : ne vous trompez plus grâce à ce petit conseil

Globalement, la battue administrative permet de préserver la biodiversité et notre environnement. Les opérations de régulation sont encadrées légalement, coordonnées par des professionnels compétents et réalisées dans le respect des normes de sécurité.

Eric Lechasseur

Bonjour, je m'appelle Eric et je suis passionné par tout ce qui touche à la nature et à la vie sauvage. Depuis mon plus jeune âge, j'ai été élevé dans une famille où la chasse était une tradition et un mode de vie...